L’importance du petit-déjeuner

L’importance du petit-déjeuner

Que l’on soit petit ou grand, le petit-déjeuner est et reste le repas le plus important de la journée. Alors, si vous êtes du genre à partir en catastrophe sans prendre le temps de vous poser devant un petit-déjeuner équilibré, voici un petit rappel arrivé à point nommé.

Le petit-déjeuner est indispensable

D’une manière générale, les personnes qui prennent un petit-déjeuner présentent un meilleur bilan nutritionnel que celles qui n’en prennent pas. Mais en quoi le petit-déjeuner est-il indispensable à chacune de nos journées ?

Petit-déjeuner et santé

Un petit-déjeuner complet et équilibré vous apporte tous les nutriments essentiels à votre bien-être : vitamines, minéraux, oligo-éléments, fibres, protéines, lipides… Et ce, après avoir passé une nuit à jeun ! Notre corps ne reçoit aucun apport nutritionnel durant la nuit. Alors, il a besoin de carburant le matin pour bien débuter la journée. C’est le moment de choisir des produits sains comme des fruits, des céréales complètes, etc. Autrement, vous risquez fort de vous jeter sur des produits peu recommandés lors de l’incontournable fringale de 11 h. Croissant, pain au chocolat, barre de céréales sucrées au possible… Si vraiment la faim vous assaille avant le repas du midi, choisissez un fruit ou une poignée d’oléagineux.

Petit-déjeuner et concentration

Après une nuit sans apports nutritionnels, notre corps a besoin d’énergie. Notre cerveau aussi. Un petit-déjeuner est indispensable pour maintenir nos capacités cognitives à un niveau optimal toute la matinée. Que l’on soit à l’école ou au bureau, la mémoire, l’attention et la créativité sont trois éléments clés de notre réussite. Nos facultés cognitives sont directement liées à la qualité de nos apports nutritionnels. Alors, si ces derniers sont inexistants, vous risquez fort d’être moins performant(e) dans vos activités intellectuelles. Un taux de glucose optimal permet de soutenir votre concentration. Alors, misez sur les glucides lents !

Petit-déjeuner et forme physique

Manger le matin offre au corps de l’énergie à utiliser le matin, mais aussi tout au long de la journée. Il est bénéfique pour notre organisme de se constituer de nouvelles réserves d’énergie dans lesquelles puiser lors des efforts. Les études ont déjà prouvé que les personnes qui prennent un petit-déjeuner le matin sont plus performantes dans leurs activités physiques. Mais aussi que leur indice de masse corporelle (IMC) était plus faible. Alors, sauter le petit-déjeuner dans l’espoir de perdre du poids, on oublie tout de suite. Cela ne fonctionne pas du tout, et c’est même l’effet inverse que l’on observe. Alors, apprenez simplement à composer un petit-déjeuner équilibré !

Manquer le petit-déjeuner : les risques

Lorsqu’on ne prend pas de petit-déjeuner, on manque déjà de profiter de ses bienfaits et effets sur la santé. Mais il ne s’agit pas là du seul problème. S’il est aussi important, c’est avant tout parce qu’il nous aide à rester en forme et à préserver notre santé.

Si on ne rompt pas le jeûne de la nuit avec un petit-déjeuner, on risque d’en souffrir au cours de la journée. En effet, ne pas prendre de petit-déjeuner le matin vous fait risquer une crise d’hypoglycémie dans les heures qui vous séparent du repas du midi. Le sentiment de fatigue peut être courant, tout comme le manque de concentration. Mais ici, le risque majeur est de faire un malaise ! Les conséquences peuvent être plus que sérieuses.

Alors, si vous n’avez pas le temps de cuisiner le matin, préparez-vous tout de même un repas sain à déguster dès le début de la journée : chia pudding, muesli bowl… D’ailleurs, certaines recettes se préparent la veille. Vous n’aurez qu’à prendre quelques minutes pour les savourer le matin. Et quoi de plus agréable que de prendre un véritable repas après une bonne nuit de sommeil ?

 

Comment diminuer le stress ?

Comment diminuer le stress ?

Le stress est un sentiment que nous connaissons tous. Il nous affecte sur un plan émotionnel, mais peut aussi impacter notre santé. Chaque jour, nous pouvons lutter contre le stress et ses effets grâce à des gestes simples et pourtant très efficaces. Voici quelques conseils pour diminuer le stress au quotidien.

Adopter une meilleure alimentation

Comme le disait Hippocrate, notre alimentation est notre première médecine. Et il ne disait pas cela par hasard. Notre corps réagit littéralement aux aliments que nous décidons de consommer. Malheureusement, à notre époque où la nourriture s’achète transformée et « toute prête », nous ne mangeons plus de véritables aliments. Et les repas sont dépourvus d’intérêt !

Adopter une meilleure alimentation est bénéfique au quotidien. Celle-ci doit se constituer de fruits, de légumes et d’aliments naturellement antioxydants en quantités. Car les végétaux contiennent des molécules qui agissent directement sur les toxines et autres déchets de l’organisme. Certains aliments peuvent littéralement aider le corps à mieux réagir face au stress, comme les plantes adaptogènes, par exemple.

Pour réduire votre stress, faites confiance aux plantes, aux fruits et aux légumes. Donnez-leur une part plus importante dans vos habitudes alimentaires. Choisissez des aliments issus de l’agriculture biologique, locaux et de saison. Certains nutriments qu’ils contiennent (comme le potassium ou le magnésium) jouent directement sur l’humeur et l’anxiété !

Faire du sport régulièrement

Le sport, à travers la pratique d’activités physiques variées, est bénéfique pour l’organisme. Mais c’est aussi un véritable défouloir ! Le meilleur moyen de réduire le stress que l’on subit au quotidien est d’apprendre à l’éliminer. Et pour cela, il n’y a rien d’aussi efficace qu’une bonne séance de sport. Alors, choisissez avant tout une activité sportive qui vous plait et qui vous fait du bien. Course à pied, vélo, natation, sports de combat, sport d’équipe, yoga… Peu importe ! Vous pouvez aussi varier les sports aussi souvent que vous en avez envie. Fixez-vous un seul objectif : votre bien-être. 

Le sport va vous permettre d’évacuer le trop-plein d’énergie qui vous pèse, mais également le stress et les tensions. Il est bénéfique pour la santé et la vitalité. Car, jour après jour, le sport fait naître en vous une toute nouvelle énergie. Et parfois, aussi, une motivation que vous ne vous connaissiez pas. En meilleure forme et de bonne humeur, vous affronterez chaque journée avec moins d’appréhension. C’est votre corps tout entier qui pourra mieux réagir au stress.

Apprendre à respirer !

Les journées s’enchaînent et la vie quotidienne ne nous laisse que de rares répits. Pourtant, nous avons parfois besoin de faire un break et de nous recentrer sur nous-mêmes. C’est même indispensable. Pour cela, il n’y a rien de plus efficace que la respiration. Alors oui, nous respirons chaque jour pour vivre. Mais nous ne respirons profondément et véritablement qu’à de rares occasions. Ici, l’idée est de réaliser des exercices de respiration profonde pour aider notre corps à évacuer les tensions et le stress accumulé. Quelques minutes de respiration lors de situations stressantes ou lorsque vous vous sentez « à bout de nerfs » peuvent tout changer.

Lorsque vous en ressentez le besoin, fermez les yeux et installez-vous confortablement. Ensuite, prenez une grande inspiration par le nez ou la bouche, et bloquez votre respiration deux à trois secondes. Ensuite, expulsez l’air de vos poumons lors d’une longue expiration, puis bloquez à nouveau votre respiration. Renouvelez cet exercice plusieurs fois, jusqu’à en ressentir les bienfaits. En parallèle, vous pouvez aussi visualiser des lieux ou des scènes qui vous font éprouver du bonheur, ou du bien-être. Une plage de sable blanc, un moment particulier en famille… Le but est de procurer à votre cerveau une bonne dose de bien-être. Le stress pourra s’évacuer de lui-même grâce à de véritables respirations profondes.

 

Bien-être en entreprise

Bien-être en entreprise

Depuis quelques années, le bien-être en entreprise est devenu un enjeu de taille dans toutes les structures. Et pour cause : il favorise la productivité des salariés. Alors, de plus en plus de dirigeants choisissent de mettre en place des mesures spécifiquement dédiées au développement du bien-être pour leurs employés. En voici quelques-unes à instaurer sans plus attendre.

Le sport en entreprise : audacieux et efficace

C’est un concept surprenant, qui a pourtant déjà fait ses preuves auprès de nombreuses sociétés. Et il est très simple : proposer aux salariés de pratiquer des activités physiques directement sur leur lieu de travail. Le sport présente des avantages dont tout le monde profite. Les employés de l’entreprise peuvent pratiquer un sport de façon régulière, et en tirer tous les bienfaits (santé, sommeil, stress…). Quant à l’entreprise, elle enregistre une hausse importante de sa productivité. Voici comment tout cela fonctionne.

Sport : moins de stress et meilleur sommeil

Beaucoup de travailleurs n’ont pas suffisamment de temps à accorder à leur forme physique. Entre le travail, les transports et leur vie de famille, ils n’ont pas le temps de se rendre à la salle de sport. Alors, c’est l’entreprise qui la fait venir à eux. En proposant des activités à pratiquer entre collèges, l’entreprise permet à ses employés d’entretenir leur forme physique au quotidien. Mais pas seulement.

Il a été prouvé que le sport aide à réduire le stress et à améliorer la qualité du sommeil. Ainsi, des salariés moins stressés et mieux reposés sont des salariés plus impliqués dans les activités de leur entreprise ! Le sport améliore considérablement la qualité de vie et de travail : chaque entreprise peut trouver le moyen d’intégrer des programmes sportifs dans ses locaux.

Incitation à la respiration profonde

Bien-être en entreprise rime avec diminution du stress. Et pour réduire le stress des salariés, il peut être intéressant de les initier à l’art de la respiration ! Chaque personne peut agir elle-même sur son stress en prenant quelques minutes pour respirer profondément. Et les sociétés peuvent encourager ces démarches pour améliorer le bien-être en entreprise.

Respirez… 1, 2 et 3 !

Pour respirer au bureau et bénéficier des bienfaits que cela implique, il faut avant tout se créer un environnement calme et propice à la détente. Des salles de pause aménagées ou un bureau calme peuvent faire l’affaire. Certaines personnes aiment s’asseoir pour respirer, alors que d’autres préfèrent marcher. Qu’importe !

Pour réduire le stress et retrouver un sentiment de bien-être, prenez une grande inspiration par le nez. Ensuite, bloquez votre respiration quelques secondes, avant d’expirer intensément par la bouche. N’ayez pas peur de faire du bruit lors de ces respirations intenses. Si on le souhaite, on peut aussi inspirer et expirer uniquement par le nez.

La maîtrise de la respiration est une autre technique à utiliser pour favoriser le bien-être en entreprise. Prenez une grande inspiration, puis bloquez. Comptez trois secondes, puis expirez. Comptez trois autres secondes, puis inspirez. Et recommencez ! Ici, le but est de se détendre, sans se forcer. Les respirations à répétition vous aideront à prendre le rythme.

Favoriser la cohésion des équipes

L’ambiance entre les collègues est un facteur important de bien-être. Lorsqu’on travaille avec d’autres personnes, la communication doit être fluide, comme les échanges. Sympathie et respect doivent aussi faire partie du quotidien. Alors, si les membres des équipes ne sont pas à l’aise ensemble, des activités de groupe pourront aider à créer une meilleure atmosphère.

Les sports sont une première éventualité : sports d’équipes et autres activités aideront les troupes à se rapprocher. Les activités de « team building » aideront aussi à faire naître des complicités et des amitiés entre collègues. Et le bien-être en entreprise n’en sera que meilleur !

 

Le sans gluten

Le sans gluten

Le “sans gluten” ou “gluten free” est un terme que l’on retrouve de plus en plus souvent dans les produits vendus en grandes surface ou dans les recettes de cuisine. Mais qu’est-ce que le gluten ? Et pourquoi l’éviter ? Réponses.

Le gluten : qu’est-ce que c’est ?

Le gluten est un mélange de protéines (gliadine, gluténines) que l’on trouve dans certaines céréales comme l’épeautre, l’orge et le seigle. Mais c’est généralement dans les produits à base de blé qu’on le croise le plus souvent . Tous les produits à base de blé ou de farine de blé en contiennent. Ces protéines sont stockées dans la graine des céréales : le gluten est la source d’énergie indispensable à la germination ainsi qu’à la croissance des plantes.

En cuisine, le gluten est la substance collante qui permet de lier les aliments au sein des recettes, d’où l’usage très répandu de la farine de blé dans l’alimentation moderne. Mais depuis quelque temps, le régime “sans gluten” prend de l’ampleur. En effet, le gluten peut être à l’origine d’une sensibilité, d’une intolérance ou même d’une allergie.

Pourquoi manger sans gluten ?

Depuis quelques années, de nombreuses personnes se voient diagnostiquer une intolérance au gluten. D’autres y sont tout bonnement allergiques. Et enfin, pour préserver leur santé, certaines personnes choisissent délibérément de manger “sans gluten”. Car on peut y être sensible, sans avoir d’allergie ou d’intolérance à ce mélange de protéines. On dit d’une personne intolérante ou allergique au gluten qu’elle est atteinte de la maladie cœliaque. Manger correctement à un impact sur notre santé physique mais aussi sur notre moral qui pourrai impacter notre vie quotidienne et notre bien être en entreprise.

Des troubles digestifs

Le gluten est considéré comme étant mauvais car il est souvent mal toléré par notre système digestif. Et ce, même si nous n’en avons pas toujours conscience. Les gliadines contenues dans le gluten provoquent une réaction du système immunitaire. Et engendre l’apparition de divers symptômes. Notre corps perçoit ces protéines comme des substances hostiles. Il cherche donc à les éliminer.

La maladie cœliaque se manifeste par des troubles digestifs courants, comme de la constipation ou de la diarrhée, des ballonnements ou douleurs intestinales, des flatulences… Sans qu’on le sache, c’est le gluten qui agit sur notre corps.

Comment remplacer le gluten ?

Remplacer et éviter totalement le gluten n’est pas toujours facile, mais cela vous offrira certainement un gain de confort de vie.

Attention, la farine est partout

Il faut donc commencer par éviter tous les aliments qui en contiennent. Et le problème, c’est que la farine de blé est utilisée comme liant dans la plupart des préparations industrielles ! Et même dans les plats préparés, où la farine de blé et donc le gluten servent de liant. C’est pourquoi il est intéressant de revenir à des valeurs simples et à cuisiner vous-mêmes ce que vous mangez. Parfois, quelques minutes de cuisine suffisent à se préparer de bons repas sain et équilibré ou d’excellentes collations !

Si vous achetez des produits industriels, pensez à consulter la liste des ingrédients. Vous trouverez aussi des produits “sans gluten” ou “gluten free” dans le commerce. Cette gamme tend à se développer depuis quelques années et offre aujourd’hui des choix intéressants.

Remplacer la farine de blé

De plus, la farine de blé des recettes classiques se remplace par d’autres farines, comme la la fécule de maïs ainsi que farine de riz ou de châtaigne par exemple. Il en est de même pour la farine de sarrasin, de pois chiche ou de coco. Beaucoup de farines alimentaires ne contiennent pas de gluten !

Cependant, il faut aussi remplacer l’effet liant du blé. De ce fait, il faut panacher la farine sans gluten de votre choix avec des poudres de fruits oléagineux (amandes, noisettes) ou des fécules (pomme de terre, maïs). Ces farines apportent aussi de nouvelles saveurs !